« Un espoir adapté, c’est de l’espoir bousculé Parce qu’on est dos au mur, y’a plus de place pour reculer
Comme un instinct de survie on pense encore à avancer À la fin de quelque chose il y a bien quelque chose à commencer »

Je voulais partager cet extrait de la chanson « Espoir adapté » de Grand Corps Malade. Cette chanson vient sublimer le film Patients de Grand Corps Malade et Medhi Idir sortie en 2016. N’hésitez pas à le voir (ou le revoir), il est fantastique.